Bonsoir,

cela faisait longtemps que vous n'aviez plus de nouvelles de Sylviane. C'est Vincent, son mari, qui écrit en ce moment ce message.

Sylviane vous envoie toutes ses amitiés et des bisous d'amour tellement ce monde du scrap lui est bénéfique pour le moral. Et je vous en remercie également. Je suis heureux aussi qu'elle ai trouvé des amis qui sont vraiment unis avec des coeurs sur la main comme pas possible ! 

Sylviane est en ce moment à l'hôpital pour trouver le bon dosage de morphine (de la vrai cette fois et pas un dérivé) pour palier les douleurs atroces qu'elle a subi ces derniers mois. Sylviane a un cancer au stade 4, avec différents adénocarcinomes). Elle se bat avec toute l'énergie qu'elle a. Après la première chimiothérapie, il y a 3 semaines, les dérivés de morphine ne faisaient plus d'effet contre la douleur. Elle était à vif et ne pouvait dormir. Nous avons éssayé plusieurs traitements mais rien n'y faisait. Heureusement que notre medecin familial a proposé une solution et ainsi ce nouveau traitement à la vrai morphine devrait fonctionner. Depuis son opération de la para-thyroïde elle ne pouvait plus écrire ou tenir un téléphone ou un livre. Elle souffrait à longueur de journée. Et puis un jour de fin juin, enfin, un radiologue a vu une masse suspecte et après analyse il s'averait être un cancer.

Donc lundi Sylviane devrait revenir dans le cocon familial, avec une pompe à morphine. Le protocole de soins anti-cancer a sans doute changé et nous le connaîtrons la semaine prochaine sans doute. Nous sommes en train de planifier un voyage en Irlande, car 20 ans plus tôt nous y faisions notre voyage de noce. Mais avant il faut qu'elle se remette en forme pour profiter de ce voyage. Nous sommes bien entourés avec des docteurs, infirmières, psy, aide-ménagères, et bientôt kinés, pour lutter contre cette maladie. Elle est toujours ensuquée et ne peut pas tenir son téléphone à la main plus de 2 mn quand elle revient à elle.

Je vous tiendrais informés de la suite des évènements même si c'est difficile de l'écrire mais vous devez quand même être au courant.

Nous vous embrassons de tout notre coeur,

à très bientôt,

Sylviane et vincent