Bonjour,

Sylviane a eu son rendez-vous hier après-midi avec son nouvel oncologue dans une autre clinique concernant son traitement par immunothérapie. Ce traitement se compose de 4 transfusions de 60mn chacune espacées de 15 jours environ. Le produit s'appelle Nivolumab. Le Nivolumab (Opdivo) concerne le cancer du poumon non à petites cellules (CBNPC), localement avancé ou métastatique, préalablement traités par chimiothérapie.

La 1ère perfusion aura lieu le 18 Décembre et la seconde le 04 Janvier. Le pourcentage des patients ayant des effets secondaires est faible. Mais si des effets apparaissent il faut immédiatement les traiter ou à l'hôpital ou avec l'aide du médecin traitant associé à l'oncologue (car ces effets seront costauds). Tout corticoïde est interdit. Donc avec l'aide de notre médecin traitant, et de l'oncologue nous pourrons soigner Sylviane sans aller à l'hôpital qui est trop éloigné de chez nous. Et la surveillance est à faire 24/24h. Ainsi Sylviane aura une chance de manger et enfin de reprendre du poids. Le seul point critique c'est que le corps se fatigue en permanence à cause de cette lutte et donc elle dormira beaucoup plus que maintenant.

Le principe est celui ci: le produit booste le système immunitaire à repérer les cellules cancéreuses (ce qu'il ne fait pas en temps normal) et à les éliminer (ce qu'il fait mais seulement pour virus, microbes,etc... mais pas pour les cellules cancéreuses vu qu'il ne les connaissait pas). Après ces 4 transfusions un scan sera fait. Si le traitement a prit on continu, sinon il est arreté immédiatement et un autre traitement "basique" sera alors donné.

Il n'y a pas de marqueur ! Rappel: Les marqueurs du cancer du poumon sont très utiles en complément du diagnostic des métastases, et du suivi du traitement. Le dosage de ces marqueurs est recommandé avant tout traitement car il sera le point de référence du suivi du malade. Le taux augmente lorsque la maladie est à un stade avancé, et diminue peu à peu après plusieurs cures de chimiothérapie. Il augmente à nouveau en cas de rechute ou de résistance au traitement. Mais ici il n'y en a pas. Donc simplement un scan en fin de parcours pourra dire si le traitement est bénéfique ou non.

Sylviane y croît car si les docteurs ont proposé ce traitement qui est deux à trois fois plus honéreux qu'une chimio cela veut dire qu'ils y croient aussi malgré le stade 4 de ce cancer et sa condition physique. Gardons espoir !

Bises à vous toutes ! XX

et merci encore pour vos messages et cartes de soutien.

Vincent et Sylviane vous aiment. Bises

 

Instagram: france_secrets